Comment représenter les différents outils de travail ?

Une fois que vous aurez décidé l'outil de travail qui vous sera le plus utile (résumé, plan ou synthèse), il reste à :

  • choisir la manière la plus adéquate de le représenter par rapport au chapitre ou au point de matière concerné.
  • déterminer le niveau de détails souhaité : limité aux concepts plus importants avec quelques éléments de rappel jusqu'à un outil plus complet avec davantage de détail.

 

Veillez à bien visualiser l'outil que vous souhaitez réaliser avant de vous lancer, afin de déterminer l'espace qui vous sera nécessaire (fiche cartonnée, feuille A4 en mode portrait ou paysage, feuille A3...). Cela ne sert à rien de vous enfermer dans une petite fiche si vous souhaitez réaliser un schéma qui récapitule toute une matière !

Tableaux comparatifs

Les tableaux comparatifs "compactent" la matière et la réorganisent en fonction de critères, ce qui permet de rassembler toutes les informations sur certains points de matière de manière structurée et de facilement les comparer pour éviter toute confusion le jour de l'examen (notamment des auteurs, des courants littéraires, philosophiques, sociologiques..., des organismes, des types de molécules, des appareils, des matériaux, des phénomènes physiques...).

Tableau comparatif

Tables des matières "améliorées"

Les tables des matières "améliorées" dégagent la structure de la matière et en soulignent le fil conducteur. Elles ne se limitent pas à une simple énumération des titres, sous-titres... (on peut généralement déjà trouver cette table des matières dans les livres ou les syllabus) et incorporent les concepts-clés, avec quelques éléments de rappel ou de lien, des références à une formule, une figure, un graphique... Elles sont généralement linéaires et comportent moins de précisions qu'un résumé non littéraire.

plan

Organigrammes "hiérarchiques"

Les organigrammes "hiérarchiques" sont des outils moins linéaires, qui présentent de manière organisée les différents éléments d'information articulés autour d'un concept, d'une définition... et la manière dont ils s'organisent. Ils sont moins "complexes" que les cartes conceptuelles qui couvrent davantage de concepts et affichent clairement les liens entre eux.

schema

Cartes conceptuelles

Les cartes conceptuelles ou Mind Maps partent d'un thème, d'un sujet central et visent à mettre en avant les idées principales qui en découlent, les sous-idées de chacune de ces idées principales, les concepts liés, leurs caractéristiques... en montrant bien les liens sémantiques qui existent entre tous ces éléments et la hiérarchie qui les animent par des flèches, des couleurs...

Carte conceptuelle

Schémas

Les schémas permettent une vue d'ensemble graphique d'un point de matière, d'une partie de chapitre, voire d'un chapitre entier. Ils sont notamment utiles pour récapituler des mécanismes biologiques, chimiques, psychologiques, sociaux..., regrouper les informations liées à un concept de manière thématique... Ils peuvent être plus ou moins annotés selon le niveau de détails visé.

schéma

Lignes du temps

Les lignes du temps donnent une vue chronologique d'événements en les situant les uns par rapport aux autres, éventuellement selon différents fils conducteurs (par exemple : social, économique et politique, ou alors peinture, sculpture, architecture et poterie, ou encore différents stades de développement en psychologie, biologie...). Le nombre de détails que l'on peut y incorporer est variable et dépendra de vos besoins en termes de mémorisation ainsi que des exigences de vos professeurs.

Ligne du temps

 

Attention : Toutes les illustrations proposées ci-dessus de manière informatisée visent à donner une idée générale des différentes types de représentations possibles. A moins que ne soyez un utilisateur expérimenté des logiciels de bureautique, il est généralement plus facile de travailler sur des feuilles avec bics, marqueurs et crayons, afin de réduire les contraintes techniques et les pertes de temps que leur utilisation entraîne généralement.

De plus, utiliser l'outil informatique peut amener à élaborer des productions fort linéaires (particulièrement pour les résumés) ou favoriser une certaine procrastination (perdre du temps à choisir la police, les couleurs... plutôt que d'avancer dans la production d'un outil lié à une matière compliquée). A vous de voir ce qui est le plus facile et le plus efficace pour vous !

Version imprimable Page mise à jour le 2016-09-02