A propos du doctorat Honoris Causa

Réglementation générale

L'article 30 du règlement du 25 septembre 1816, qui fonde l'Université de Liège, autorise celle-ci à délivrer, comme preuve d'estime, des diplômes honorifiques de docteur «sans examen». C'est le Sénat de l'Université (aujourd'hui le Conseil académique) qui doit approuver cette décision.

L'arrêté du 16 décembre 1830, qui organise provisoirement le statut des universités dans le jeune État belge, ne modifie en rien le règlement de 1816. L'article 17 de loi du 28 avril 1953 stipule que c'est le Conseil académique qui délivre les diplômes honorifiques.

Procédure

Concrètement, un professeur, ou un groupe de professeurs, propose à sa faculté le nom d'un candidat, généralement un collègue spécialisé dans le même domaine dans une université belge ou étrangère. Un vote facultaire, à la majorité absolue, détermine le sort de la ou des propositions. Il n'y a aucune restriction sur le nombre de candidats proposés chaque année. La proposition peut également émaner directement des Autorités universitaires. Ce système a été proposé pour la première fois à l'occasion du 150e anniversaire de l'ULg (1967) avec le roi Baudouin. Il permet de mettre à l'honneur des personnalités appartenant souvent à des milieux extra-académiques.

La proposition est transmise au secrétariat du Conseil académique, qui organise le vote par l'ensemble des professeurs de l'Université. Comme pour toute décision du Conseil académique, deux quorums doivent être atteints pour nommer un docteur honoris causa :

  • la moitié au moins du Conseil académique doit participer au vote ;
  • 2/3 des voix au moins doivent se porter sur le nom proposé.

Pour des raisons pratiques, le vote est organisé par correspondance (en revanche, les élections rectorale et vice-rectorale requièrent la présence physique des professeurs de l'institution). Il est important de souligner qu'au terme de cette procédure, ce n'est pas une faculté en particulier qui octroie le diplôme mais l'ensemble du corps académique de l'Université.

Quelques-uns des Docteurs honoris causa de l'ULg

L'ULg a octroyé plus de 400 diplômes honoris causa. Le premier docteur honoris causa à l'ULg est Gérard-Joseph MEYER, professeur de lettres à Louvain, en 1822.

  • Louis Pasteur (1893)
  • Georges Clémenceau (1919)
  • la Reine Elisabeth (1919)
  • Raymond Poincaré (1924)
  • Alexander Fleming (1945)
  • Franklin Roosevelt (1945)
  • Winston Churchill (1945)
  • Charles de Gaulle (1945)
  • Joseph Staline (1945)
  • J.R.R. Tolkien (1953)
  • Walter Hallstein (1965)
  • le roi Baudouin (1967), à l'occasion du 150e anniversaire de l'ULg
  • Christian De Duve (1975)
  • Ilya Prigogine (1978)
  • Georges Dumézil (1979)
  • Léopold Sédar Senghor (1980)
  • Luc Montanier (1988)
  • Umberto Eco (1989)
  • Frederico Mayor (1989)
  • Princesse Chulabhorn de Thaïlande (1991)
  • à l'occasion du 175e anniversaire de l'ULg (1992):
    • François Mitterrand
    • Jean Gandois
    • Gaston Thorn
    • Amnesty International
    • Médecins Sans Frontières
    • World Wide Fund for Nature
  • Paul Watzlawick (1992)
  • Rolf Zinkernagel (1996)
  • Emil Constantinescu (1997)
  • Nelson Mandela (1998)
  • Yasser Arafat (1998)
  • Shimon Peres (1998)
  • Helmut Kohl (1999)
  • Salman Rushdie (1999)
  • Claude Cohen-Tannoudji (2000)
  • Ahmed H. Zewail (2000)
  • Stanley B. Prusiner (2000)
  • James A. Mirrlees (2000)
  • Kenzaburô Oe (2000)
  • S.M. le Roi Albert II (2001)
  • Carla del Ponte (2002)
  • Hubert Nyssen (2003)
  • Dominique de Villepin (2004)
  • Shirin Ebadi (2004), prix Nobel de la paix
  • Elisabeth Badinter (2004)
  • Ingrid Betancourt (2004)
  • Marie-José Simoen (2004), secrétaire générale du FNRS

 

Université de Liège
Septembre 2004 - Cellule Internet

Print version Page updated on 2018-05-16