Description des phases du sommeil et de leurs rôles

Une nuit de sommeil est caractérisée par une succession de cycles (4 ou 5 en moyenne), d’une durée de 1h30 à 2h.

Phase de sommeil lent

Chaque cycle débute par une période de sommeil lent qui dure en moyenne 1h10 à 1h40 et qui peut être décomposé en 4 phases, de profondeur croissante

  • Phase 1 : endormissement ou pré-réveil
  • Phase 2 : sommeil léger
  • Phases 3 et 4 : sommeil profond

Phase de sommeil paradoxal

Vient ensuite une période de sommeil paradoxal, très profond, qui dure entre 10 et 15 minutes. La durée de sommeil paradoxal s’allonge d’un cycle à l’autre au cours d’une nuit.

Phase de sommeil intermédiaire

Survient alors une période très courte de pré-réveil (moins de 3 minutes). Le dormeur sera, à ce moment, très sensible aux stimulations extérieures, mais si aucune perturbation particulière ne le réveille, il enchaînera sur un nouveau cycle et ne se souviendra pas au lever de ce «micro réveil

etude

Quelles sont les différences entre les deux types de sommeil ?

 

Le sommeil lent

Le sommeil paradoxal

  • Immobilité presque totale mais tonus musculaire conservé (doigts serrés, muscles fermes…)
  • Visage inexpressif
  • Pouls et rythme respiratoire lents et réguliers
  • Yeux immobiles derrière les paupières fermées
  • Ralentissement des ondes cérébrales et augmentation progressive de leur amplitude, jusqu’à une activité électrique lente et ample
  •     Activité mentale faible
  •     Economie d’énergie
  • Détente complète, (la plupart des muscles sont relâchés, doigts ouverts…), avec parfois quelques brefs mouvements corporels
  • Visage mobile, expressif (reflet des rêves)
  • Pouls et respiration aussi rapides qu’en phase éveillée, mais plus irréguliers
  • Mouvements des yeux rapides derrière les paupières fermées
  • Activité électrique cérébrale intense, avec des ondes rapides et courtes, proches de celles de la phase éveillée
  •  Véritable éveil mental "interne" (sans perception de l'environnement) qui correspond au rêve
  •  Consommation de glucose et d’oxygène aussi importantes que durant les périodes d’éveil

A quoi sert le sommeil ?


Le sommeil n’est pas une interruption d’activité de l’organisme, mais une autre forme d’activité !
Il est indispensable à la récupération de la fatigue physique et nerveuse.
Il est nécessaire à la croissance et à la maturation du système nerveux chez l’enfant.
Chacune des deux phases de sommeil a son utilité propre :

 

Le sommeil lent

Le sommeil paradoxal

  • Récupération de la fatigue physique, durant les phases 3 et 4 (sommeil profond)
  • Sécrétion de l’hormone de croissance
  • Sécrétion de la prolactine
  • Synthèse cérébrale de glycogène et de protéines
  • Résolution des tensions accumulées la journée et récupération de la fatigue nerveuse, grâce aux rêves.
  • Organisation des informations enregistrées pendant la journée
  • Fixation en mémoire de ce qui a été appris pendant la journée et suppression de ce qui n’est pas utile à retenir
Version imprimable Page mise à jour le 2015-07-10