Carnets du Patrimoine - Les serres du Jardin botanique de Liège

Le complexe des serres, témoin exceptionnel de l’architecture de verre et de fer du XIXe siècle à Liège, est lié, par son histoire, à l’aménagement du Jardin botanique.

Créé en 1817, en même temps que l’Université de Liège, le premier jardin botanique est installé entre la Meuse et les bâtiments académiques, à l’emplacement de l’ancien jardin particulier des jésuites wallons. À partir de 1835, le professeur Charles Morren (1807-1858), chargé de la gestion du jardin, accroît rapidement les collections en serres et en plein air. En raison de l’exiguïté du lieu et d’un projet de rectification du cours de la Meuse, le jardin botanique est transféré, en 1836, au pied de la colline Saint-Gilles, dans un quartier non encore développé. Il s’agit de la première extension de l’Université en dehors de son site primitif.

Serres1900Les plans du Jardin botanique sont dressés en 1839 par l’architecte de la Ville Jules-Étienne Rémont (1800-1883). Organisé selon un aménagement paysager, le jardin présente une double vocation : son parcours est conçu, selon Édouard Morren, pour allier « autant que possible les nécessités scientifiques aux agréments d’une promenade publique ». Monumentales, les serres imaginées par Rémont sont disposées sur deux niveaux et présentent une architecture caractérisée par la prédominance du verre et du fer. Elles ont pour modèle les nouvelles serres du Jardin des Plantes de Paris. Les premières plantations et la construction des serres commencent en 1841, mais le tout ne sera inauguré qu'en 1883.



Les serres vers 1900.© Comité deDéfense des Serres et du Jardin botanique de Liège, asbl.

 

SerresEntretemps, en 1881, la décision est prise d’installer sur ce même site les instituts de Botanique et de Pharmacie. Construit par Lambert-Henri Noppius (1827-1889), l’Institut de Pharmacie est un vaste bâtiment de style néo-classique en L. Il abrite actuellement l’Institut supérieur d’Architecture Lambert Lombard. Du même style, l’Institut de Botanique comprend deux corps de bâtiments terminés en hémicycle et reliés par les serres hautes (aujourd’hui partiellement disparues). Le pavillon ouest, aujourd’hui Maison liégeoise de l’Environnement, abrite une remarquable salle des travaux pratiques, entourée d’une galerie d’arcades métalliques et toujours équipée des tables de travail de l’époque.

En 1944, une bombe endommage partiellement le site et en particulier les serres. En 1954, seules les serres basses sont reconstruites tout en respectant leur architecture d’origine. Elles s’organisent selon un plan en U centré sur un aquarium et marqué aux angles par des pavillons surmontés d’épis métalliques à motif de feuillage. Des serres hautes, séparées de l’ensemble inférieur par une terrasse bordée d’une balustrade, ne subsistent que le vestibule axial, une serre et les vestiges des murs des deux rotondes octogonales (palmeraie et orangerie).

Photos © Nadejda Echikh

Photoser4

En 1961, une partie des collections du jardin botanique est transférée au Sart Tilman. Alors que l’Université continue d’assurer la gestion des serres du centre ville et de leurs collections, le parc est cédé à la Ville et classé comme site dès 1975. Les serres, quant à elles, sont classées en 1994. Des restaurations s’imposant, les premiers travaux sont menés en 1997 par l’Université avec le financement de la Région wallonne et du Feder. 

Aujourd’hui, le site connaît une nouvelle dynamique touristique, scientifique et pédagogique, fruit d'une collaboration entre l’Université de Liège, la Région wallonne et la Ville de Liège. En 2006, à l’initiative de l’ULg, un premier projet européen transfrontalier est lancé. Il s’agit du Réseau Euregio-Meuse-Rhin des jardins botaniques (EBGN). À partir de ce moment, la relance du Jardin botanique est assurée. L'année suivante, il intègre Leodium, le réseau touristique et culturel de la Ville de Liège. Enfin, l'année 2008 est consacrée à la remise en état des collections historiques et au lancement des programmes pédagogiques.

Marie-Sophie Degard

<<< Musée de préhistoire | Les collections des serres du Jardin botanique >>>

Version imprimable Page mise à jour le 2009-01-27