Carnets du Patrimoine - Hors Liège

Les propriétés de l’Université hors de Liège et de sa périphérie sont quasiment toutes récentes : le campus d’Arlon, Stareso en Corse et la Station scientifique des Hautes Fagnes au Mont-Rigi près de Robertville. Plus ancien, le pavillon de la direction de l’École vétérinaire de Cureghem est, suite au transfert de la Faculté au Sart Tilman en 1991, le seul élément conservé par l’ULg  sur l’ensemble des 19 bâtiments construits entre 1902 et 1909 par l’architecte Seroen.


MontRigiInaugurée en 1975, l’actuelle Station scientifique des Hautes Fagnes remplace un pavillon édifié en 1947 pour pallier la destruction des premières installations (1924) durant la seconde guerre mondiale. Jean Englebert, Professeur à la Faculté des Sciences appliquées et à l’époque responsable du Centre de Recherches d’Architecture et d’Urbanisme, conçoit un complexe en trois parties : les laboratoires, l’infrastructure technique, un bâtiment pour le séjour, les chambres et le ménage résident. « Déjà en prenant connaissance du dossier, j'imaginais, explique Englebert, qu'il fallait essayer de s'inspirer des grandes fermes de la région Ardennes-Eifel, car les volumes des différents bâtiments à projeter me paraissaient pouvoir et devoir être analogues ou semblables à ceux des granges, des étables et des corps de logis des fermes régionales ». Disposés selon une trame orthogonale autour d'une cour où se développe une végétation autochtone, les trois corps de bâtiment sont dessinés avec simplicité. En réponse à la rigueur du climat des Hautes Fagnes, ils sont trapus et coiffés de toitures à double versant - à l'exception des laboratoires couverts d'une toiture à un seul versant qui fonctionne comme un déflecteur de vent. L'aspect extérieur des édifices est aussi qualifié par les maçonneries en moellons d'arkoses appareillées dans une pose horizontale. L'emploi de ce matériau rugueux et ocré avec celui d'une ardoise "gris-bleu-noir" pour les couvertures et les parements orientés au Sud participent à l'intégration au milieu naturel.

StaresoL’autre grande infrastructure de l’ULg hors Cité ardente a été construite à l’extrémité de la Pointe Revellata, près de Calvi, par l’Atelier du Sart Tilman dirigé par Claude Strebelle. Achevée en 1974, Stareso (Station de Recherches sous-marines et océanographiques) répond à un programme simple : l’aménagement de structures de stockage et de rangement, de deux laboratoires et des locaux nécessaires à la vie d’une équipe scientifique. Le projet témoigne de la volonté de prendre en compte les spécificités du lieu. L’élévation est conçue pour protéger les occupants des vents parfois violents ; les murs épais les mettent à l’abri d’un soleil trop chaud. Mais c’est surtout l’intégration formelle au milieu qui est remarquable. L’implantation « disloquée » du complexe s’adapte parfaitement au profil du front de mer, comme les matériaux (béton, pierre extraite de la roche native, ciment) s’harmonisent à la nature environnante.


Pierre Henrion

 

Photo SSHF : Jean Englebert - Stareso : Anne Goffart

<<< Le Sart Tilman : le site classé

Version imprimable Page mise à jour le 2009-10-05