Introduction to courses
Language learning
Transition programs
Lifelong learning and continuing education
Admissions
Enrolments
Regulations
Social and financial assistance
Preparing for ULg
Study facilities
Mobility
Following up graduates
Programs for Teachers and Prospective Teachers
Agenda

Urban and Environmental Engineering : une nouvelle spécialisation en Sciences Appliquées

Former des ingénieurs capables de construire la ville de demain

En 2050, 75% de la population mondiale vivra en ville. "Construire la ville de demain" constitue un défi pour les ingénieurs dans des domaines aussi variés que l’approvisionnement (eau, matières premières et secondaires, énergie, occupation du sol), la résilience, le "risk management", les sollicitations exceptionnelles (vent, sismique, inondations...), la mobilité...

 

Urban Page      

Le travail des ingénieurs consiste à anticiper le mode de construction des bâtiments et des infrastructures qui seront nécessaires au citadin de demain et qui amélioreront son cadre de vie fonctionnel, visuel, sonore ou olfactif. Cette conception nécessite une adaptation fondamentale du métier vers une fonction intégratrice des compétences techniques, basées sur le monitoring, la modélisation, mais aussi par des connaissances plus approfondies de l’environnement humain spécifique de la ville. Les sections constructions, architecture et géologie proposent une finalité spécialisée commune dans le domaine "Urban and Environmental Engineering", orientée plus spécifiquement vers deux axes : "resources efficiency" et "risk management", en collaboration avec des spécialistes de la ville (Faculté d’Architecture) et de l’économie (HEC Liège).

Dès la rentrée, la Faculté des Sciences Appliquées formera des ingénieurs spécialisés dans le génie urbain.

Ces spécialistes traitent de l’ensemble des domaines liés à la conception, la réalisation, la gestion et l’exploitation des villes, dans un souci constant de développement durable. L’aménagement d’espaces publics, la qualité de l’environnement (déchets, nuisances sonores, qualité de l’air), la mobilité et les transports, les infrastructures et les réseaux (transport des eaux propres et usées, assainissement, traitement et valorisation des déchets), le génie civil et la construction, sont autant de domaines où l’ingénieur en génie urbain peut exercer sa polyvalence.

La spécificité de la formation de l’ingénieur en génie urbain réside dans sa capacité à appréhender chaque projet dans sa globalité tout en utilisant sa culture d’ingénieur pour en traiter les aspects scientifiques.

Cette finalité spécialisée est organisée en anglais, durant le 1er quadrimestre, et comporte les enseignements suivants :

  • Cours techniques : 15 crédits
    - Gestion des eaux (propres et usées, y compris traitement)
    - Ressources naturelles et secondaires (reduce, reuse et recycle)
    -
    Résilience des ouvrages et bâtiments (feu, tremblement de terre...)
    - Gestion des friches industrielles (monitoring, rémédiation)
    - Ressources et gestion de l’énergie (énergies alternatives, réseaux d’énergie...)
  • Cours sciences humaines/économie : 7 crédits
    - Sociologie de la ville
    - Transport et mobilité
  • Projet intégrateur : 8 crédits

Chaque enseignement comporte au moins un séminaire auquel participent un ou plusieurs intervenants extérieurs.

Cette finalité spécialisée s’inscrit dans les Masters Ingénieur civil des constructions et Ingénieur civil architecte. Les enseignements sont également accessibles aux étudiants inscrits dans le master Ingénieur civil des mines et géologue - Geological engineering.

Contact(s) : Information sur les Etudes - info.etudes@ulg.ac.be
Faculté des Sciences Appliquées - Mme Stéphanie Audrit - Stephanie.Audrit@ulg.ac.be

Print version Page updated on 2017-07-24