Press release

WearIT4Health

25/04/2017

WearIT4Health est issu d’un précédent projet Interreg IVA Top Technology Cluster (TTC) ayant pour but de créer de nouvelles collaborations entre institutions de recherche et PMEs, fin 2014.

Le cœur de ce consortium était l’Interface Entreprises-Université de Liège, Centexbel et la KU Leuven.

Le point de départ sont les prototypes de capteurs existant chez les partenaires à un Technology Readiness Level TRL3 ou 4 (“research to prove feasibility”), non encore intégrés ni testés en milieu hospitalier ni sur patients.

Le produit que nous souhaitons développer est à venir. En effet, il faut une année pour augmenter de TRL. Notre objectif est d’amener le moniteur à un TRL 6 (“technology demonstration on a pool of safe patients in hospital”) et de négocier un contrat de licence avec une entreprise qui amènera le produit en TRL 9, niveau requis pour accéder à la mise sur le marché.

Lors de la soumission du projet, nous avons pris contact avec plus d’une vingtaine d’entreprises de l’EMR afin de leur soumettre notre idée :

Graphitex (Waremme), Taipro (Liège), Levada (Liège), DIM3 (Liège), Deltatec (Liège), BioRICS (Heverlee), COMmeto (Ham), NXP (Louvain), Comate (Limbourg), Medical Robots (Limbourg), APEX & R&D (Limbourg), Mind the Gap (Limbourg), Neuroteg (Limbourg), Appuise SPRL (Hasselt), Wondzorgcentrum (Limbourg), Innovation Studio (Limbourg), DSP Valley (Leuven), Brooks Consultancy (Limbourg), Maastricht Intruments (Maastricht), MOPAS (Maastricht), Cofely Zuid Nederland (Maastricht), Applied Biomedical Systems (Maastricht), Meetpunt EIZT LIME (Maastricht), Docs in CLouds GmbH (Aachen)…

Budget : 4,6 millions d’euros, cofinancé à raison de 50% par Interreg Euregio Meuse-Rhin European Regional Development Fund (FEDER), et à 50 % par d'une part, les régions partenaires (Région Wallonne, Province du Limbourg belge, Province du Limbourg néerlandais), et d'autre part, les fonds propres des partenaires du projet.

Durée du projet : 3 ans, du 01/11/2016 au 31/12/2019

Le consortium

Le projet repose sur un solide consortium rassemblant des acteurs des différentes régions de l’Euregio Meuse-Rhin ; leur savoir et leur savoir-faire sont de haut niveau et complémentaires. Le consortium regroupe des spécialistes en dispositifs portables, en conception et fabrication électronique, en science informatique, en traitement de données médicales, en informatique hospitalière, en intégration de systèmes, en fabrication de prototypes et en certification. Il inclut également les utilisateurs finaux des dispositifs, à savoir les hôpitaux des différentes régions de l’Euregio Meuse-Rhin. Cela permettra la prise en compte des différences culturelles et réglementaires qui existent entre les pays en termes de traitement des patients et de méthode de travail dans les centres de soins.

Partenaires

Coordination : Université de Liège – Interface Entreprises-Université de Liège
Lead partner scientifique : Université de Liège – laboratoire Microsys
Centexbel, CHU de Liège, Maastricht UMC+/azM (hôpital universitaire), Maastricht UMC+/MU, KU Leuven, Université de Hasselt.

LES DÉFIS ABORDÉS PAR WEARIT4HEALTH

Dans les hôpitaux et les centres de soins, les dispositifs médicaux obligent généralement les patients à rester alités et empêchent le personnel infirmier de prendre pleinement soin d’eux (manipulations, encodage,…). Ces dispositifs font donc aussi obstacle à deux aspects importants de la rapidité de rétablissement des patients : l’autonomie et l’attention.

Le projet ambitionne de résoudre ces problèmes grâce au monitoring ambulatoire, continu, intégré et automatique des patients. Il contribuera à maintenir à tout moment une haute qualité de la vie et des soins dans les hôpitaux, en particulier lorsque l’équipe soignante fonctionne en effectifs réduits (la nuit, par exemple).

Aujourd’hui, l’« internet des objets » concerne pratiquement tous les aspects de notre vie. Parallèlement à cela, beaucoup d’hôpitaux évoluent vers un système « sans papier » impliquant une numérisation à grande échelle. De plus en plus de dispositifs médicaux et de capteurs doivent être connectés aux systèmes informatiques des hôpitaux. Le projet répond à cette tendance et vise à l’amener à un niveau supérieur.

Dans les hôpitaux et les centres de soins, les patients doivent être reliés à de nombreux dispositifs de surveillance de paramètres vitaux tels que la température, la fréquence cardiaque, la saturation en oxygène... De plus, le personnel infirmier doit effectuer de nombreuses manipulations pour recueillir et enregistrer les données dans le dossier médical électronique (DME), ce qui l’empêche de se consacrer pleinement aux soins des patients.

Remettre le patient au cœur du système des soins de santé et garantir un suivi optimal du patient hospitalisé est le défi que relève ce projet. Cet objectif pourra être atteint en simplifiant la collecte, l’intégration et le traitement des données de monitoring.

L’objectif du projet WearIT4Health est la création d’un dispositif de monitoring à multi-capteurs portable qui soit confortable pour les patients hospitalisés et compatible avec l’infrastructure informatique des hôpitaux de l’Euregio Meuse-Rhin.

Le dispositif de monitoring qui sera mis au point enregistrera des données médicales et les analysera afin d’aider l’équipe soignante à prendre la décision la plus adéquate pour le patient.

Les spécifications définitives du dispositif de monitoring découleront d’un processus de co-création impliquant les fournisseurs de technologies et les utilisateurs en milieu hospitalier. Les spécifications reposeront sur les informations dont disposent actuellement les partenaires pour l’essentiel de niveau TRL 4 (parfois 3) (capteurs, substrats portables, hardware, algorithmes).

L’objectif est d’obtenir un dispositif de monitoring validé/éprouvé dans un environnement significatif, en l’occurrence sur des sujets-tests en milieu hospitalier (il peut s’agir de volontaires, de personnes en bonne santé ou d’un groupe soigneusement sélectionné de patients) et pour lesquels toutes les contraintes liées à la certification auront été prises en compte. Le TRL final du dispositif de monitoring sera fin de niveau TRL 5 ou début de niveau TRL 6.

RÉSULTATS ESCOMPTÉS ET OUTPUTS

  • Un cahier des charges eurégional commun qui couvre les besoins des hôpitaux de l’Euregio Meuse-Rhin
  • Un dispositif de monitoring à multi-capteurs portable qui soit économe en énergie, confortable, ergonomique, économiquement abordable et validé/éprouvé.
  • Un ensemble de logiciels qui assure l’acquisition, le traitement, le transfert et la sécurisation de données.
  • Un réseau d’entreprises/PME et de bureaux de transfert de technologies de chaque région pour préparer plus avant la production et la commercialisation du prototype.

PLUS-VALUE DE LA COOPÉRATION

Le consortium se compose d’acteurs qui sont issus des différentes régions de l’Euregio Meuse-Rhin et qui ont des compétences complémentaires dans le domaine du textile, de l’informatique et de l’électronique. Le consortium inclut également les utilisateurs finaux des dispositifs, à savoir les hôpitaux des 3 pays de l’Euregio Meuse-Rhin. Cela permettra de rencontrer les attentes des équipes soignantes des différentes régions, de collecter et d’analyser une plus grande quantité de données et de consolider la validation des prototypes.

 

Print version Page updated on 2017-05-04