Accueil Etudiant ULg
Etudier à l'ULg
Réglementation
Infos pratiques
Vie étudiante
Soutiens à la réussite
Mobilité
Outils informatiques
Aides sociales et financières
Réinscription
Compléter sa formation
Accéder au monde du travail
Agenda

"Démocratie 2030" : une capsule temporelle pour les générations futures

"Démocratie 2030": c'est le nom de la capsule temporelle qui a été scellée sur l'esplanade de l'Agora au Sart Tilman, ce jeudi 9 mars dans le cadre du lancement des festivités du bicentenaire de l'ULg.

Cette capsule temporelle constitue le projet d'étudiants de master en Science politique et en Géographie qui ont interrogé l'avenir de nos démocraties dans le cadre du cours de “Méthode de prospective et d’analyse stratégique".

En 2030, ces mêmes étudiants seront conviés à redécouvrir la capsule et son contenu aux côtés des nouvelles cohortes d'étudiants "du futur"... de quoi confronter leurs propres visions du futur.

Juliette Renard est étudiante en bloc 2 du Master en Science Politique. Elle présentait le projet à la presse ce jeudi. Interview.

 capsule2webComment est né ce projet?

Ce projet constitue la partie “pratique” de notre cours de “Méthodologie de prospective et d’analyse stratégique”. Pendant un mois, nous avons travaillé par groupes de 15 étudiants issus du master en Science politique ainsi que du master en Géographie sur base d’une question de départ: “Quelle pourrait être la manière dont le système représentatif belge serait en 2030?” L’objectif pour chaque groupe était d’établir trois scénarii, un positif, un neutre et un négatif, sur base des méthodes spécifiques enseignées durant le cours théorique. Pour cela, nous avons dû passer par plusieurs étapes d’analyse et d’identification des systèmes qui influencent le système démocratique (telles que l’économie, l’écologie…) notamment.

Que contient exactement cette fameuse “capsule temporelle”?

Outre quelques photos, elle contient une version papier et une version numérique des trois “meilleurs” scénarii (neutre, positif et négatif) élaborés par les étudiants, sur base d’une discussion et d’un vote collectif en classe. L’idée était de les figer dans cette capsule (un cylindre en bois et métal dans un bloc de béton) pendant plusieurs années de manière à permettre aux nouvelles générations d’étudiants de l’ULg de les découvrir et les confronter à leurs propres visions du futur.

Comment a été déterminée la date d’ouverture de la capsule? Pourquoi 2030?

C’est nous-mêmes, entre étudiants, qui avons décidé de cet horizon temporel. 2030, c’est approximativement l’équivalent de deux législatures. Cela nous paraissait être une date suffisamment éloignée pour laisser le temps aux choses d’évoluer, mais pas trop lointaine pour que nous ayons l’occasion de tous nous retrouver en 2030 lors de l’ouverture de la capsule, aux côtés des étudiants “du futur”.

D’ici 2030, que retenez-vous de ce projet au long cours?

La plupart des étudiants sont assez enthousiastes par rapport à ce projet ! Il s’agissait d’un exercice particulièrement intéressant pour plusieurs raisons. D’un point de vue pédagogique, tout d’abord, pour la liberté qui nous a été octroyée dans l’élaboration du projet. Nous avions une question de départ mais pas forcément de contraintes, hormis le fait d’utiliser le cheminement de la réflexion abordée au cours. En dehors, notre réflexion pouvait être totalement libre. Notre professeur, M. Brunet, nous accompagnés mais est très peu intervenu car il tenait à ne pas influencer notre vision des choses. Cela nous a permis de réels échanges entre étudiants, vraiment riches. Un autre aspect intéressant du projet, c’est qu’en tant que citoyens et étudiants en Sciences politique, ça nous donne des idées d’action, des axes de réflexion en tout cas! Il nous a semblé très intéressant d’identifier les faits de société que notre génération veut vraiment améliorer et de réaliser qu’on n’était pas tout seul par rapport à notre réflexion partagée en réalité par beaucoup de gens de notre âge. Cela prouve qu’il existe une conscience collective de notre génération sur les grandes questions environnementales et en termes d’inégalités sociales notamment, une vraie vision sur le monde actuel et ses enjeux.capsule1web

Concrètement, peut-on connaitre les scénari que vous avez imaginé pour notre future démocratie?

Pour le moment, ces éléments sont confidentiels, nous ne pouvons en divulguer aucune information! Mais dans tous les cas, si ça peut se passer comme on l’a imaginé (dans le cas des scénari neutre et positif du moins), ce serait plutôt bien!




Contact(s) : Service Information sur les études - info.etudes@ulg.ac.be

Faculté de Droit, Science politique et Criminologie

Site du Bicentenaire de l'Université de Liège - à venir...


Voir section(s)


 Facultés & Ecole
 Programme des cours
 Offre de formations
 Descriptif des études et débouchés
 Calendrier de l’année académique
 Examens, crédits et diplômes
 Apprentissage des langues
 Bibliothèques
Version imprimable Page mise à jour le 2017-03-09