Open Access

Open Access, vous avez dit Open Access?

Par "accès libre" à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s'en servir de données pour un logiciel, ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités."

Définition de l'Open Access par la "Budapest Open Access Initiative" (BOAI, 2002)

cadenasLe mouvement de l'Open Access (OA), né il y a à peine une quinzaine d'années, vise à permettre une diffusion la plus large possible de l'information scientifique, sans aucune barrière économique ou autre, de manière à faciliter la diffusion et le développement du savoir.

Ce mouvement s'est considérablement amplifié au cours de ces dernières années, soutenu par de nombreuses prises de position officielle émanant d'un grand nombre de fondations scientifiques, de responsables d'universités et de gouvernements au travers de déclarations internationales ("Budapest Open Access Initiative" en 2002, "Déclaration de Berlin" en 2003...). De très importants organismes de financement de la recherche ont également joué un rôle moteur en définissant des politiques contraignant les chercheurs qu'ils financent à diffuser librement et gratuitement les articles qu'ils publient (Wellcome Trust en 2003, le National Institute of Health - NIH en 2005, etc.).

L'Université de Liège mène, depuis plusieurs années déjà, une politique active en matière de soutien à un accès libre à l'information et soucrit, dès lors, pleinement aux principes de l'OA. Par ses nombreuses prises de position engagées et la mise en place d'une politique de dépôt institutionnel ambitieuse, notre précédent Recteur, Bernard Rentier, a permis à l'ULg de se positionner comme un acteur OA important tant sur le plan national qu'international. Il a notamment pris l'initiative d'organiser à Liège le 18 octobre 2007 une rencontre avec divers recteurs et représentants d'universités européennes avec l'objectif d'établir les bases d'un mouvement européen en faveur de l'accès libre, initiative qui a abouti à la création d'EurOpenScholar.

Dans ce contexte, le Réseau des Bibliothèques développe depuis plusieurs années de multiples initiatives en matière d'OA dont le répertoire institutionnel ORBi, PoPuPS (Portail de Publication de Périodiques Scientifiques de l'ULg) et le portail des thèses de masters en ligne MatheO.

La Voie d'or et la Voie verte : deux axes complémentaires de l'Open Access

La Voie verte : Green first!

En matière d'Open Access, la priorité de l'ULg va clairement vers la voie verte, c'est-à-dire au dépôt dans le répertoire institutionnel ORBi, après acceptation/publication selon les voies d'édition traditionnelles.

La création de répertoires Open Access permettant aux membres d'une institution de déposer eux-mêmes (auto-archiver) sous forme électronique le texte intégral de leurs recherches (articles, ouvrages...) sur un serveur librement et gratuitement accessible au monde entier via Internet, en respectant les standards OAI (Open Access Initiative). A ce jour, il existe plus de 1800 dépôts institutionnels (voir EPrintsArchives.org, Directory of Open Access Repositories).

L'importance du mouvement en faveur du libre accès a contraint de nombreux éditeurs à revoir leur politique et à libérer une partie de leurs droits pour permettre aux auteurs d'auto-archiver et rendre librement accessibles sur serveurs institutionnels les articles publiés dans leurs revues (près de 70% des grands éditeurs selon le site SHERPA-RoMEO, qui répertorie les politiques des éditeurs en matière d'auto-archivage).

A l'ULg :

La mise en place d'ORBi (Open Repository and Bibliography) par le Réseau des Bibliothèques, s'inscrit dans cette "voie verte". ORBi a pour but de rassembler et de rendre librement accessible via Internet la part la plus large possible de la production scientifique de notre Université ainsi que du CHU de Liège. En mars 2016, ORBi comptait plus de 134.000 références de publications d'auteurs ULg dont plus de 84.000 avec le texte integral associé.
DONum est un portail d'objets numérisées, issus des collections des différents services de l'ULg. Ces objets de nature très variées (manuscrits, outils ou instruments scientifiques, oeuvres d'art, etc.) constituent à la fois des traces de siècles d'étude et de recherche et des sources pour nos chercheurs et étudiants d'aujourd'hui. La préservation de ce patrimoine peut trouver sa solution dans la numérisation : rendre accessibles en ligne ces "objets" au public, afin de pouvoir mettre en place de meilleures conditions de conservation des originaux. La plupart des contenus déposés sur DONum sont en Open Access, à l'exception des objets toujours soumis au droit d'auteur.
MatheO (Master Thesis Online) est le portail d’accès aux mémoires de master de l’Université de Liège. Ce projet vise non seulement à apporter une solution au problème de l'archivage «papier » et de la conservation pérenne, mais aussi à offrir une accessibilité et une visibilité beaucoup plus larges à ces travaux d'étudiants dont bon nombre sont de qualité. De plus, il s’inscrit dans la volonté des bibliothèques de participer activement au rayonnement de l’Institution et de l'ensemble de sa production scientifique.

 

La Voie d'Or

La diffusion de revues en Open Access substituant au mode classique de l'édition "abonné-payeur", un mode alternatif "auteur/institution-payeur" (l'auteur ou l'institution paye pour publier, mais l'accès au document est gratuit). A cette exception près, ces revues OA présentent les mêmes caractéristiques de publication que les revues traditionnelles en matière de qualité de comité éditorial, de "peer reviewing" et de possibilité de recevoir un facteur d'impact (IF) par ISI. En avril 2016, plus de 11.000 titres OA étaient accessibles via le site du Directory of Open Access Journals

A l'ULg :

Le portail PoPuPS (Portail de Publication de Périodiques Scientifiques) a pour but de permettre la diffusion sur Internet de revues éditées par des membres de l'Académie Wallonie-Europe en texte intégral librement accessible. Actuellement, le portail compte une vingtaine de revues.  

Contact(s) : Paul Thirion

Réseau des Bibliothèques
Direction générale
Tél. : +32 (4) 366 20 22
Fax : +32 (4) 366 99 22
Courriel : Bib.direction@ulg.ac.be


Voir section(s)


 BICTEL/e
 ORBi
 PoPuPS
Version imprimable Page mise à jour le 2016-11-30